Charte de la société française d'évaluation

Pluralité
L’évaluation s’inscrit dans la triple logique du management public, de la démocratie et du débat scientifique. Elle prend en compte de façon raisonnée les différents intérêts en présence et recueille la diversité des points de vue pertinents sur l’action évaluée, qu’ils émanent d’acteurs, d’experts, ou de toute autre personne concernée.
Cette prise en compte de la pluralité des points de vue se traduit -chaque fois que possible- par l'association des différentes parties prenantes concernées par l’action publique ou par tout autre moyen approprié.

Distanciation
L’évaluation est conduite de façon impartiale. Les personnes participant au processus d'évaluation à titre professionnel informent les autres partenaires de tout conflit d’intérêt éventuel.
Le processus d’évaluation est conduit de façon autonome par rapport aux processus de gestion et de décision. Cette autonomie préserve la liberté de choix des décideurs publics.

Compétence
Les personnes participant au processus d’évaluation à titre professionnel mettent en œuvre des compétences spécifiques en matière de conception et de conduite de l’évaluation, de qualité de la commande, de méthodes de collecte de données et d’interprétation des résultats. Elles ont le souci d’améliorer et de mettre à jour leurs compétences, notamment en référence à celles en usage dans la communauté internationale de l’évaluation.

Respect des personnes
Les personnes participant au processus d'évaluation à titre professionnel respectent les droits, l’intégrité et la sécurité de toutes les parties concernées.
Elles s’interdisent de révéler l’origine nominative des informations ou opinions recueillies, sauf accord des personnes concernées.

Transparence
La présentation des résultats d'une évaluation s’accompagne d’un exposé clair de son objet, de ses finalités, de ses destinataires, des questions posées, des méthodes employées et de leurs limites, ainsi que des arguments et critères qui conduisent à ces résultats.
La diffusion publique des résultats d'une évaluation est souhaitable. Les règles de diffusion des résultats sont établies dès le départ. L’intégrité des résultats doit être respectée, quels que soient les modalités ou les supports de diffusion retenus.

Opportunité
Une évaluation doit être décidée lorsqu’elle est susceptible de – et organisée afin de – produire des résultats à l’égard des finalités mentionnées au préambule de cette charte : compte rendu démocratique, efficacité de la dépense, apprentissage organisationnel, facilitation d’évaluations ultérieures.

Responsabilité
La répartition des rôles entre les différents acteurs de l'évaluation est établie dès le départ de façon à ce que toutes les fonctions de celle-ci soient bien prises en charge (définition du mandat, pilotage du processus, enquêtes et analyses, formulation du jugement et des recommandations éventuelles, diffusion des résultats).
Les personnes et institutions participant au processus d’évaluation mobilisent les moyens appropriés et fournissent les informations nécessaires à la conduite de l'évaluation.
Elles sont conjointement responsables de la bonne application des principes énoncés dans cette charte.

.